Messe de clôture de l’année de la miséricorde dimanche 13 novembre à la cathédrale Saint-Front

Voici un extrait de l’homélie prononcée par Monseigneur Mousset.

Ce jubilé fut un véritable moment de rencontre avec la miséricorde de Dieu, expérience vivante de la proximité de Dieu le Père permettant presque de toucher du doigt sa tendresse. Il a servi a nourrir et à renforcer notre foi afin que notre témoignage devienne plus efficace dans ce monde en crise. Dans l’évangile, le Christ annonce des destructions, le temple que vous contemplez sera détruit, il y aura des violences, des persecutions. Mais regardons tous nos édifices religieux qui rendent temoignage à la foi en l’espérance. Il faut s’appuyer sur la puissance de l’amour miséricordieux de Dieu, la richesse de la misericorde devient signe de richesse en ce monde troublé. Les chretiens temoignent de cette misericorde. L’objectif du jubilé est que la miséricorde de Dieu touche beaucoup, beaucoup de monde, elle est proche de ceux qui ont le plus besoin de son pardon . Suivons le christ qui a déjà triomphé du mal sur la croix Sa réponse ce n’est pas la violence qui n’est qu’une impasse, sur la croix il met a nu l’injustice, l’inutilité de la violence, il prononce un non définitif à la violence en opposant son pardon. Depuis ce jour le mal est déjà jugé et a perdu. Le noyau central du message évangélique est révélé par le visage du Christ. Sa miséricorde illumine le visage de Eglise dans les sacrements, et en particulier le sacrement de réconciliation, tellement important, dans les actes du quotidien et les actes de charité. Entrer en harmonie avec le Christ riche en miséricorde c’est aimer chacun, même nos ennemis . Soyons fiers de cette exigence de l’Évangile, le respect de la liberté de tout homme, c’est la voie que Jésus montre à ses disciples, ne jugez pas, ne condamnez pas, montrez-vous compatissants comme le Père

. _20161115_st-front-copier20161113_messe-miericorde-copier20161113_chemin_croix-copier